BIOGRAPHIE

En juin 1991, Dominique Dalcan publie son premier album, Entre l’étoile et le carré, sur le label belge Crammed, réputé pour son catalogue exigeant et éclectique. Le titre “Comment faut-il faire ?”, en est le premier extrait. Synthétique et minéral, ce disque fait le pont entre David Sylvian, Eyeless In Gaza et New Order. On découvre un nouveau chanteur à une époque encore balbutiante pour la pop française. Dominique figure d’ailleurs au générique de la fameuse compilation Contresens, initiée par les « Inrockuptibles ».
S’il hésite encore entre l’anglais et sa langue maternelle, il ne se réclame d’aucune filiation et fait déjà figure d’électron libre. L’album est très bien accueilli par la critique.
Six mois après, Dominique Dalcan donne son tout premier concert aux Trans Musicales de Rennes. Il poursuit ensuite une tournée acoustique dans toute la France.

Pour son deuxième album, Cannibale, Dominique Dalcan rêve d’orchestre symphonique et de soleil andalou. Dominique s’entoure d’une pléthore de musiciens et collabore avec le légendaire David Whitaker, arrangeur pour les Stones, Gainsbourg, Nico ou Marianne Faithfull. S’ouvrant par une pluie de cordes, le single Le Danseur de java résume bien l’un des plus beaux disques français des années 90. Ambitieux, varié, souvent irrésistible, c’est un album qui puise son inspiration dans la culture espagnole, filant la métaphore tauromachique inspirée par la lecture de L’Âge D’Homme de Michel Leiris.
C’est surtout pour Dominique le prétexte de confronter sa condition de chanteur à celle du torero. Le deuxième single, Brian, tourne en rotation radiophonique et dit bien ses tourments : “Je veux être un artisan dans l’industrie des sentiments”. L’accueil critique est élogieux. Il terminera sa tournée aux Francofolies de la Rochelle sur la grande esplanade St Jean d’Acre.

Dans la foulée de la tournée de Cannibale, Dominique Dalcan retourne en studio pour enregistrer Cheval De Troie, un Ep qui contient le single Aveugle Et Sourd.
Il enchaine avec le premier album de Snooze, son projet électronique ainsi que la bande originale du film Ma vie en rose d’Alain Berliner, qui lui vaudra une nomination aux victoires de la musique.
Pour Ostinato, il imagine un disque concept autour du Brésil. Dalcan collabore notamment avec Clare Fischer, arrangeur prestigieux pour Antonio Carlos Jobim ou Prince.
Entre morceaux rythmés de batucada et bossa-nova, ce troisième album renferme quelques merveilles comme 33, une splendide ballade sur le temps qui passe, et Plus loin mais Jusqu’où ?
Le premier extrait de l’album Ostinato est porté par le titre L’Air de rien où l’on découvre la voix de la chanteuse Nancy Danino.

Parallèlement à sa carrière de chanteur, Dominique Dalcan lance, en 1995, un projet instrumental sous le pseudonyme de Snooze, inspiré par sa culture des bandes originales de films noirs et des musiques électroniques.
Très cinématique, le premier album The Man In The Shadow paraît en 1996 et reçoit un excellent accueil international.
Entre Laurent Garnier, Air et Motorbass, Snooze se fait vite un nom dans la french touch naissante.

Après un deuxième album en 2001, Goingmobile, illuminé par quelques voix féminines (Deborah Brown, Nicole Graham et la fidèle Nancy Danino),
Dominique Dalcan décide de reprendre le micro sur Americana, le troisième album de Snooze où se côtoient les esprits de Solomon Burke et Paddy McAloon. Désormais, Dominique Dalcan et son alias Snooze ne font plus qu’un.

Après diverses collaborations pour d’autres artistes, Dominique revient en 2013 avec le single Sometimes qui annonce le chant de l’ Hirundo son nouvel album. Avec ce dernier, Dalcan signe d’une manière significative son retour à la chanson. S’ENSUIT UNE SÉRIE DE CONCERTS, PARIS, BRUXELLES, LE PRINTEMPS DE BOURGES…

DALCAN REPART EN STUDIO EN 2015, POUR COMMENCER L’ÉLABORATION D’UN NOUVEAU PROJET MUSICAL INTITULÉ TEMPERANCE. AVEC CES NOUVEAUX MORCEAUX CHANTÉS EN ANGLAIS, QUE L’ARTISTE QUALIFIE DE POST ELECTRONIQUE, DALCAN DONNE UN SOUFFLE SOUL CONTEMPORAIN TRÈS PALPABLE.

C’EST CET ALBUM QUI VOIT POUR LE DÉBUT 2017, SON AUTEUR QUITTER LE FORMAT CHANSON POUR PLONGER DANS UN GRAND BAIN ORGANIQUE, LIBRE DE TOUT CODE FORMEL.

RETOUR